Je souhaite mettre en lumière des projets qui pourraient faciliter la vie des personnes en situation de handicap.

Aujourd’hui, nous allons parler d’un road trip aux États-Unis avec pour finalité la création d’un guide sur l’accessibilité, afin facilité le départ des prochains voyageurs en situation de handicap et valides.

Nous allons en parler avec Lucie, l’une des instigatrices de ce projet :

Bonjour Lucie, pouvez-vous vous présenter ainsi que votre projet ?
Nous sommes trois frères et soeur, Jules 19 ans, Lucie 22 ans et Valentin 24 ans atteint d’une amyotrophie spinale qui l’oblige à se déplacer en fauteuil électrique et à dépendre d’une aide 24/24. Cette année, nous avons décidé de partir les trois à la conquête des Etats-Unis durant tout le mois de Juillet, et nous avons été rejoint par 5 amis, motivés par ce projet. Nous organisons ce séjour depuis plusieurs mois, car avec un fauteuil roulant de 250 kilos, il y a beaucoup de choses à prévoir, prendre l’avion (fauteuil en soute), parcourir plus de 3000 km en voiture accessible, se loger (trouver des logements accessibles), ou simplement se déplacer dans les villes (métros, bus, tramway, taxi etc.). Tout ceci implique une organisation et des coûts supplémentaires aux personnes valides. Nous sommes arrivés à un constat : aucun guide de voyage ne propose des conseils et informations sur l’accessibilité. Notre voyage ne sera donc pas seulement une aventure touristique, mais amènera également à la réalisation d’un guide pouvant servir aux personnes en situation de handicap, comme aux personnes valides. Nous souhaitons informer et faire de notre expérience, un moyen de faciliter le départ des prochains voyageurs. Nous allons retracer notre voyage à travers un blog dynamique, regroupant vidéos et articles, afin que tout le monde puisse suivre notre périple. Nous souhaitons également réaliser un guide web et papier, avec les financements récoltés.

 

 
Comment avez-vous eu cette idée ? Que représente ce projet pour vous ?
Valentin avait déjà fait un dossier pour faire une année universitaire aux Etats-Unis, mais ce projet n’avait pas abouti malheureusement. Donc aujourd’hui nous réalisons son rêve. Valentin repousse le handicap au quotidien en faisant du ski fauteuil, de la joëlette (Course, Color Run, trails etc.), il a déjà fait un triathlon avec ses amis (grâce à la joëlette
durant la course et tiré dans un kayak durant la nage), mais aussi des festivals et sorties. C’est donc pour nous un challenge supplémentaire, un RoadTrip à l’autre bout du monde. Nous sommes une équipe de jeunes, pour la plupart issus de métier médico-social dans le handicap (direction de séjours adaptés, auxiliaire de vie, kinésithérapeutes, membre de l’association CDCJ, animateur ), avec toutes nos expériences et notre investissement dans le handicap nous aimerions rendre le voyage plus accessible aux personnes en fauteuil et faire un guide pour l’accessibilité. C’est un projet qui nous touche particulièrement en lequel on veut croire qui nous permettrait de voyager, de partager, véhiculer nos valeurs et nos idées concernant le handicap. C’est aussi l’occasion de promouvoir une jeunesse qui a envie de construire, d’entreprendre.

 
Quel regard portez vous sur l’accessibilité en France ?
L’accessibilité à un sens très large, beaucoup d’endroits sont accessibles mais pas forcément adaptés. Le handicap c’est avant tout de la débrouille et un peu de bricolage. La France pour le peu de villes que nous avons visitées est accessible, il faut juste savoir anticiper certaines difficultés qu’on rencontre partout. Nous savons tout de même que beaucoup de lieux ne sont pas accessibles, que certains transports sont un vrai cauchemar (Paris). C’est un long processus, il faut comprendre certaines contraintes (financière, logistique politique) et ne pas tomber dans une perpétuelle critique. Toutefois l’accessibilité en France est en constante progression. Malgré cela le handicap reste souvent méconnu des valides. L’accessibilité aide à la connaissance et à la compréhension des personnes en situation de handicap. Plus l’espace public sera ouvert au monde du handicap, plus l’intégration des personnes à mobilité réduite se fera et les regards évolueront favorablement.

 
Que doit-on faire si on souhaite participer à ce projet ?
Avoir un intérêt pour le handicap, le voyage, toute forme de participation est la bienvenue car en nous suivant, en partagent nos idées et notre projet, cela représente déjà beaucoup pour nous. Ce n’est pas juste une aide financière, mais nous sommes ouverts aux avis, idées et tout ce qui pourra enrichir le projet. Nous recherchons aussi des sponsors afin de nous aider à monter ce projet.

 
Un dernier mot ?
D’abord, merci de vous être intéressé à notre projet ! Ensuite « On n’arrête pas un rêve qui roule » le handicap n’est pas un frein mais une motivation. Même si nous parlons beaucoup de handicap, sachez que le projet concerne tout le monde, valides comme personnes en situation de handicap.

 

Leur page Facebook => https://www.facebook.com/DreamTrotterOff/?fref=ts

Publicités

Une réflexion sur “DREAM TROTTER

  1. Joli projet ça devrait bien se passer, nous on a fait ce périple avec notre fils handicapé intellectuel c’est plus simple mais on a beaucoup aimé car les américains sont plutôt sympas, l’hôtellerie généralement très bien et accessible souvent.
    Bon voyage

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s